Association pour l’Histoire de l’Administration des Douanes

Prix Jean Clinquart

Le prix d’histoire douanière a été créé en 2011 par l’Association pour l’Histoire de l’Administration des Douanes (AHAD). Il est destiné à susciter, encourager et promouvoir les travaux de recherche et de réflexion à caractère historique, qui contribuent à faire progresser les connaissances du passé de l’administration des Douanes et des règlementations que cette administration a été ou est chargée d’appliquer.

 

Il s’adresse aux thésards, aux étudiants de master 2, et aux inspecteurs-élèves de l’école nationale des douanes de Tourcoing. Sa fréquence est bisannuelle.

 

Ce prix porte le nom de Jean Clinquart, en hommage à ce haut fonctionnaire des douanes, décédé en 2010, et qui a notamment exercé les fonctions de directeur de l’école des douanes, puis à Paris, et à Valenciennes. Il fut le co-fondateur de l’AHAD, et l’auteur de nombreux ouvrages et articles ayant trait à l’histoire des douanes.

 

Réglement du prix

 

 

Article 1

Afin de susciter, encourager et promouvoir des travaux de recherche et de réflexion à caractère historique, juridique ou économique touchant au passé et au présent de l’administration des douanes et droits indirects, il est institué par l’Association pour l’Histoire de l’Administration des Douanes (AHAD) un prix d’histoire des douanes « Jean CLINQUART ».

 

Article 2

Les travaux présentés pour l’attribution du prix sont obligatoirement rédigés en français.

 

Article 3

Le prix Jean Clinquart peut récompenser des travaux présentés dans les 5 années suivant leur soutenance:

 

  • – thèse de doctorat ou travail équivalent;
  • – mémoire de master 2 ou travail équivalent;
  • – mémoire de scolarité à l’ Ecole nationale des douanes.

 

Article 4

Le jury est présidé par une personnalité du monde universitaire et comprend en outre :
– trois personnalités qualifiées de l’Université ou des Ministères des Finances et du Budget,
– trois membres de droit : le président et les deux vice-présidents de l’AHAD.

 

Article 5

Chaque candidat peut être représenté par un directeur de recherches qui fournit au jury toutes
informations utiles.

 

Article 6

Les travaux doivent parvenir au secrétariat général de l’AHAD avant le 31 mai de chaque année.

 

Article 7

Les travaux restent la propriété de leur auteur, qui autorise l’AHAD à les communiquer, les
commenter et les publier.

 

 

Article 8
Le montant des récompenses prévues à l’article 3 est 3 000 Euros pour les travaux de doctorat
ou équivalents, de 1 500 Euros pour les mémoires de master 2, et de 500 Euros pour les
mémoires de scolarité de l’école nationale des douanes.

 

NOTA :

Les dossiers de candidature sont à adresser à :

Ecole Nationale des Douanes

Secrétariat général de l’AHAD
Rue du Jura
17 021 La Rochelle Cedex 1

Ils comprennent :

– une lettre de candidature comportant les coordonnées postale, téléphonique et informatique
du candidat,
– une lettre du directeur de recherches présentant le candidat et les travaux,
– un C.V. sommaire sous format informatique
– un résumé du mémoire sous format informatique de 15 000 à 25 000 caractères,
– un résumé de la thèse sous format informatique de 25 000 à 40 000 caractères,
– la thèse ou le mémoire en deux exemplaires, un sous format « papier » et l’autre sous
format « informatique »,
– une copie du diplôme.

 

Contacts :

NOUS CONTACTER

 

 

Le jury du prix Jean Clinquart

 

 

Jean-Michel Leniaud, Président du jury

Diplômé de l’école des chartes et de l’institut des hautes études, docteur d’Etat en droit et habilité à diriger des recherches en lettres et sciences humaines, directeur d’études à l’école pratique des hautes études et professeur à l’école nationale des chartes, dont il a été le directeur de 2011 à 2016. Spécialiste d’histoire du patrimoine et d’histoire de l’art des XIXe et XXe siècles, il a publié une trentaine d’ouvrages sur l’architecture, le patrimoine et l’histoire religieuses de l’époque contemporaine.

 

Jean-Pierre Poussou

Docteur es lettres, professeur émérite à l’université Paris-Sorbonne, ancien recteur d’académie, ancien président de l’université Paris-Sorbonne. Ses publications vont du XVIe au XXe siècle avec pour dominantes l’histoire économique, sociale, et démographique, spécialement de la France, des îles britanniques et du Canada. Parmi ces travaux se rapportant aux échanges économiques et à leur contrôle, on peut retenir « Bordeaux et le sud-Ouest au XVIIIe siècle : croissance économique et attraction urbaine », « du rôle économique et social positif de la fraude, essentiellement aux XVIIe et XVIIIe siècles », dans M. Figeac-Monthus et C. Lastécouères « territoires de l’illicite : ports et îles », « Bordeaux, grand port de redistribution et de ravitaillement en farines et en grains des façades atlantiques à l’époque de la guerre de sept ans », dans C. Le Mao et Ph. Meyzie, « l’approvisionnement des villes portuaires en Europe du XVIe siècle à nos jours ».

 

Jean-Noël Luc

Ancien élève de l’école normale supérieure de Saint Cloud et docteur d’Etat, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Sorbonne ; Ses recherches, son enseignement, et ses activités de directeur de recherche portent sur deux domaines : la jeunesse et le système éducatif, la sécurité et l’ordre public. Il a ouvert, dans son université, un séminaire intitulé « acteurs, pratiques, et représentations de la sécurité : gendarmes, policiers, pompiers, douaniers et société, XIXe –XXIe siècles ». Il a notamment dirigé « gendarmes, Etat, et société au XIXe siècle » (presses de la Sorbonne, 2002) et « soldats de la loi, la Gendarmerie au XXe siècle » (PUPS, 2010).

 

Philippe Defins

Maîtrise de droit public, école nationale des douanes de Neuilly (1976), stage d’administrateur civil à l’ENA (1995), session nationale de l’institut des hautes études de défense nationale (1999-2000). Carrière au sein du ministère des fiances, en particulier au sein de l’administration des douanes. Ancien administrateur général dans le corps des administrateurs civils, ancien chef de l’inspection des services de la direction générale des douanes et droits indirects.

 

Marc Fradet

Maîtrise de sciences économiques, école nationale des douanes de Neuilly (1976), président puis vice-président de l’association pour l’histoire de l’administration des douanes (depuis 2018). Carrière dans l’administration des douanes, ancien chef de bureau à la direction générale des douanes, directeur à Strasbourg, en Île-de- France, ancien receveur des douanes du Centre Val de Loire.

 

Roland Giroire

Licence en droit, école nationale des douanes de Neuilly (1970), école supérieure des transmissions de l’armée de terre, président, puis vice-président de l’association pour l’histoire de l’administration des douanes (depuis 2012). Carrière dans l’administration des douanes, à la direction générale, à Paris, Dunkerque, ancien directeur en Guadeloupe, à Strasbourg, et à Toulouse, ancien receveur régional à Poitiers et Bordeaux.

 

Bruno Collin

Docteur en histoire, école nationale des douanes de Neuilly (1983), numismate, chevalier des arts et lettres, président de l’association pour l’histoire de l’administration des douanes (depuis 2018). Carrière dans l’administration des douanes, au sein de la direction du renseignement et des enquêtes douanières, chef de la task force « dragon ».

 

 

Palmarès des prix Jean Clinquart

 

 

Créés en 2011, les prix Jean Clinquart ont été attribués à trois reprises :

 

Session 2011-2013 :
– catégorie des thèses et travaux assimilés : Olivier SERRA, université de Bordeaux 4, pour « le législateur et le marché vinicole sous la 3 e République ».
– catégorie des mémoires de Master 2 : Jean-David COTE, université de Besançon, pour « les contrebandiers dans le canton de Morteau »
– catégorie des mémoires de sortie de l’END Tourcoing : non décerné.

 

Session 2013-2015 :
– catégorie des thèses et travaux assimilés : Aurélie CARRARA, université de Bordeaux 3, pour « la fiscalité des échanges extérieurs dans le monde grec (Egypte exclue) du VIe siècle avant JC à la conquête romaine ».
– catégorie des mémoires de Master 2 : Anthony SUBI, université d’Aix-Marseille, pour « Echanges informels et territoires de l’illicite : Marseille et sa périphérie aux XVIIe et XVIIIe siècles ».

– catégorie des mémoires de sortie de l’END Tourcoing : Anna REMUZON, inspectrice-élève des douanes, pour « Un siècle d’identité culturelle et de protection du patrimoine, la douane et les biens culturels (1913-2013) ».

 

Session 2015-2017 :
– catégorie des thèses et travaux assimilés : Momcilo MARKOVIC, université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, pour « La révolution aux barrières : la fraude et l’octroi à Paris (1785-1791) ».
– catégorie des mémoires de Master 2 : Mathurin LOHIER, université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, pour « Le tiers-monde des brigades ? Le douanier et son statut d’après la presse professionnelle sous la troisième République (1870-1914) ».
– catégorie des mémoires de sortie de l’END Tourcoing : non décerné.

 

 

Notice du chercheur

 

 

Cette notice a pour objectif d’aider les chercheurs qui se destinent à l’histoire de l’administration des Douanes ou des règlementations qu’elle est chargée d’appliquer. Elle expose les différents moyens d’accéder aux sources de l’histoire douanière. Une bibliographie sommaire présente les principaux ouvrages et utilitaires.

En outre, le chercheur dispose sur ce site (rubrique « Publications et souscriptions ») d’une présentation intégrale des cahiers d’histoire des douanes édités par l’association depuis 1984.

Notice du chercheur

MENU