Association pour l’Histoire de l’Administration des Douanes

Nos lecteurs ont la parole

 

 

Notre rubrique « Nos lecteurs ont la parole … » a vocation à développer un espace de réflexion et aussi d’échanges au sein du site Internet de l’AHAD en favorisant le dialogue au sein de cette communauté qui manifeste un intérêt pour l’histoire de la douane (praticiens, universitaires, chercheurs, témoins et passionnés,…).

 

Nous souhaitons vivement que notre initiative puisse favoriser le recueil de témoignages et l’envoi de contributions de toute nature sur l’histoire douanière .

 

Depuis le lancement de notre site, nous avons eu le plaisir de recevoir de nombreux messages – encouragements, conseils, suggestions, témoignages, … Toujours instructifs et parfois touchants, ils nous ont grandement conforté dans notre démarche. Nous tenons à en remercier chaleureusement leurs auteurs.

 

Alors, n’hésitez plus,  c’est simple, en deux clics:

– un premier clic en haut à droite de la page d’accueil dans la cartouche « nous contacter »;

– un second clic pour sélectionner l’accès à l’équipe de rédaction: ahad.support@histoire-de-la-douane.org

 

A titre d’illustration, vous trouverez ci-dessous une sélection de quelques échanges récents

 

Bonne navigation

 

L’équipe de rédaction

 

 


 

Quelques témoignages


Novembre  2021


♦ Éminents spécialistes de l’histoire douanière et

honorables gardiens de la mémoire institutionnelle,

 

À chacune des parutions mensuelles de l’AHAD, je m’octroie brièvement le temps de baguenauder sur votre site internet pour parfaire mon érudition et ce faisant je me permets de vous féliciter pour la qualité des travaux publiés et la diversité des thématiques abordées.

 

Au delà de cet aparté, je dois bien admettre que la question quizz de ce mois de novembre 2021 a quelque peu attiré mon attention, probablement en raison du caractère insolite de l’image proposée. J’ignore s’il s’agit d’un tableau ou l’extrait d’une fresque mais sa pictularité singulière n’est pas sans rappeler le style « naïf » d’Henri Rousseau.

Quant à savoir lequel parmi les prestigieux bâtiments douaniers est ainsi représenté, il m’apparaît que plusieurs indices sont assez caractéristiques pour n’en désigner qu’un seul.

Si le tableau fait la part belle à une fanfare douanière jouant sous un (trop) irradiant ciel bleu, laissant augurer qu’il puisse s’agir d’un bâtiment situé dans le sud de la France, il convient, malgré tout, d’observer que le « sémaphore » sur toiture et la triple arche centrale du bâtiment sont suffisamment typiques pour n’être attachés qu’à la caserne des douanes du Havre, qui avait, en outre, ce rarissime privilège d’héberger une fanfare des bataillons douaniers.

Telle est donc ma réponse qui, je l’espère, saura se démarquer comme victorieuse parmi les autres hypothèses qui vous seront concurremment soumises et me permettra ainsi d’obtenir le nouveau bloc-note de l’AHAD.

 

En attendant que les algorithmes désignent les futurs et heureux récipiendaires du trophée mis en jeu, je vous prie d’agréer mes chaleureuses salutations.

 

Norbert Gachet

 


Novembre 2021

 

Bonjour, 

 

Que de souvenirs avec les « journaux de la formation professionnelle »… (*)

 

P. P. (*)

(*) Un ancien motard 

 


Octobre 2021

 

♦ Madame, Monsieur,

Je souhaite vous remercier pour la qualité des informations et de présentation de votre site internet. En tant que membre de l’association d’histoire locale de Rezé, votre site a été une source importante pour la rédaction de mon article sur la brigade de Trentemoult. Un spécial remerciement pour M. Arnaud Picard, pour sa gentillesse.

Continuez sur cette voie ! Très sincèrement

 

Philippe Michel

 


Mai  2021

 

♦ Bonjour,

 

Un petit mot pour vous dire que votre site est remarquable et en tant qu’historien j’y trouve des biographies passionnantes et enrichissantes. Merci!

Frédéric d’Agay
Vice-président de la Fédération historique de Provence (FhP)

 


Février  2021

 

♦ Bonjour,

 

Je viens de consulter le site de l’AHAD. Je tiens à féliciter toute l’équipe de l’association pour la qualité de ce site.

La charte graphique est vraiment réussie : couleur, police de caractère très agréable. La navigation est très facile et même si l’on peut avoir tendance à cliquer sur plusieurs renvois, on parvient toujours à retrouver son chemin.

Le site est une mine de pépites qui, pour être découvertes et appréciées, nécessitent du temps.

Un bémol : dans la boutique goodies, l’imprimé de commande et le bulletin d’adhésion sont datés de 2019, s’ils sont pérennes, on peut supprimer l’année.

 

Bref, ce site est vraiment réussi : bravo !

 

Une suggestion d’amélioration : pouvoir adhérer et commander en ligne, et si possible payer dans la foulée ou bien si c’est trop complexe, validation de l’adhésion ou des commandes en ligne après réception du moyen de paiement (chèque, virement).

 

Je vais donc adhérer à l’association…

 

M.S.

+++++

Bonjour,

 

Nous vous remercions chaleureusement pour votre message et vos commentaires particulièrement instructifs. Nous retenons votre suggestion d’amélioration permettant « d’adhérer et commander en ligne » et entendons pouvoir la mettre en oeuvre prochainement.

 

Cordialement,

 

L’équipe de rédaction

 


Octobre 2020

 

♦ Bonjour,

Je collectionne depuis de nombreuses années les cartes postales anciennes de casernes des Douanes (en France). (…). Si ça vous intéresse pour une future édition de votre revue ou pour illustrer un article,  je me ferai un plaisir de vous en scanner.Je peux aussi vous fournir une liste de ce que j’ai pour l’instant.cordialement.

Denis Cabillic

 

+++++

 

Bonjour Monsieur Cabillic,

Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez à nos publications, notamment notamment dans le domaine des cartes postales anciennes relatives à la douane. C’est avec grand plaisir que nous accueillons votre proposition de nous faire parvenir une liste de votre collection assortie de deux ou trois cartes de votre choix afin d’envisager une intégration dans nosprochaines  publications.

Cordialement,

L’équipe de rédaction

 


Août 2020

 

Bonjour,

♦ En  consultant  le site de l’AHAD ce matin, j’ai trouvé les articles consacrés au sentier des douaniers très intéressants. En revanche, s’agissant du Conservatoire du Littoral, il conviendrait de préciser que l’essentiel du budget de cet organisme venait du DAFN perçu par la Douane.

Patrick

 

Bonjour ,

Nous vous remercions pour cette précision qui mérite en effet d’être rappelée. Nous aurons l’occasion de l’évoquer plus en détail dans une prochaine édition .

Cordialement,

L’équipe de rédaction

 


♦ Bonjour,
J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre dossier du 7 février 2018 sur les insignes et les grades des agents des bureaux. Par contre, je ne trouve pas l’équivalent pour les agents des brigades. Ce dossier existe-t-il ? Merci d’avance.
Cordialement

Serge

 

Bonjour ,

Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez à notre site et, notamment, sur l’article du 7 février 2018 sur « les insignes et les grades des agents des bureaux ». Un article équivalent sur les insignes et grades des agents des brigades est en cours d’élaboration et sera prochainement mis en ligne.

Cordialement,

L’équipe de rédaction

 


♦ Bonjour,

Auteur d’ouvrage sur le dédouanement, j’aimerais savoir à quand remonte la création du premier CRD en France.
Ne s’agit-il pas de Chambéry en 1958 ?

Cordialement
Jean Sliwa

_____________________

Bonjour Monsieur Sliwa,

Tout d‘abord, nous vos remercions pour l’intérêt que vous portez à notre site. S’agissant de votre question relative au premier centre de dédouanement (C.R.D.), veuillez trouver ci-après quelques éléments de réponse (sources: Revue professionnelle « La Vie de la Douane » 1969).

Tout a démarré avec une expérimentation des « nouvelles méthodes de dédouanement »  limitée au seul bureau de Grenoble sur la base d’une D.A. de mai 1960 rapidement étendue à 56 bureaux en 1966 pour atteindre un total de 117 CRD sur un peu plus de 300 bureaux de plein exercice en 1969. Toutefois, l’appellation « CRD » a été utilisée pour la première fois en 1960 (DA du 24 novembre 1960) pour le bureau de Clermont Ferrand…Le C.R.D. de Chambéry que vous évoquez n’a quant à lui été inauguré que le 5 septembre 1969 par le directeur général des douanes de l’époque Ph. de Montrémy.

Bien cordialement

L’équipe de rédaction

 


Mars 2020

♦ Bonjour,
Je réagis à votre article sur la douane de Grosbliederstroff. Cela relate bien le climat et l’ambiance de l’époque dans ce bureau.
Les gens du midi s’y trouvaient bien… beaucoup ont trouvé en Moselle leurs épouses, d’ailleurs !
Bravo pour votre site toujours très attrayant, et mis à jour régulièrement.
Que de bons souvenirs !
Merci aux animateurs du site, c’est très pro !

JP Picard


Janvier 2020

♦ Bonjour,

Toutes mes salutations à votre équipe et mes félicitations pour ce site que je suis depuis sa création. Mais déjà auparavant j’étais un fidèle lecteur des parutions de l’Association.

Je salue particulièrement votre initiative destinée aux collectionneurs. Ils sont multiples et variés. Parmi les thèmes à aborder, je vous suggère de faire un sujet sur les insignes de douane; les écussons en tissu brodé ou en PVC anciens ou modernes; les pin’s….Sujets qui rassemblent un nombre important d’amateurs et qui apprécieront; Quelques agents ont en ces domaines des collections digne d’intérêt. Un forum des collectionneurs Douane est actif sur le net.

Dans un autre registre, il serait intéressant de consacrer quelques pages sur les différents musées régionaux consacrés à l’histoire de la Douane comme celui de Chatel, ils sont nombreux et font, à mon avis un travail de mémoire qu’il faut saluer, et souvent « alimenter » par les saisies douanières régionales. Je peux citer 2 musées régionaux:

1- Musée de la Douane et de la Frontière, 960 route Nationale à 59740 HESTRUD, attenant au café du musée de la Douane.

2 – Le musée de la vie frontalière de Godewaersvelde « Hier en Flandre, fraude et douane, blauwers en kommiezen », 98 rue de Callicanes 59270 GODEWAERSVELDE, le plus important, situé au pied du Monts des Cats et prés de son estaminet.

Des douaniers, en retraite ou en activité, possèdent également de véritables petits musées personnels, trésors de la vie douanière. Certains participent à des expositions au sein des directions régionales.

Je vous propose également la création, au même titre que le pin’s de l’Association, un écusson tissu brodé ou en PVC qui ferait l’objet d’une vente nationale et dont les bénéfices pourraient servir à l’achat d’objets anciens relatifs à notre corporation. L’initiative n’est pas démesurée, elle demande réflexion.

Tous mes vœux de réussite pour cette année nouvelle et bon anniversaire.

Jean Luc Cappelaere

_____________________

Bonjour M. Cappelaere,

Nous tenons tout d’abord à vous exprimer notre gratitude pour le message que vous venez de nous adresser.  En vous remerciant chaleureusement pour vos encouragements, nous avons pris bonne note de vos suggestions très intéressantes que nous allons examiner très attentivement dans le cadre de notre comité de rédaction. Nous reviendrons vers vous très prochainement.

Cordialement

L’équipe de rédaction


Novembre 2019

A l’occasion de la commémoration de la chute du mur de Berlin, nous avions souhaité, par le biais d’un appel  à témoignages connaître la façon dont l’événement avait été vécu, aux frontières nationales, par les services douaniers français.

Parmi les réactions recueillies, nous tenons à remercier chaleureusement Jean-Paul Picard pour le témoignage qu’il vient de nous adresser.

Nous vous invitons à le découvrir prochainement dans notre rubrique « Echos d’histoire » sous le titre « le camion du « KaDeWe » ne s’arrête plus à la Brême d’Or » .

L’équipe de rédaction


mai 2019

♦ Bonjour,

D’abord, je vous félicite pour votre site que je parcours de temps en temps.

Je suis intéressé par l’histoire (principalement Second Empire) et 20e siècle. J’écris aussi des articles sur l’artillerie : http://docs.artillerie.asso.fr/BULLETINS/Bulletin%20%2062.pdf

Je suis inscrit à un forum spécialisé sur l’armée française de 1919 à 1939 sur lequel j’ai posté un sujet concernant le corps militaire des douanes :http://atf40.1fr1.net/t6166-corps-militaire-des-douanes

J’ai donc parcouru votre article sur le 2° bataillon des douanes de Dunkerque : j’ai beaucoup apprécié. Et j’ai découvert l’article concernant les leudes de Collioure et du Boulou, écrit par Monsieur Parès qui est mon grand-père maternel, douanier de son vivant.

Merci d’avoir publié cet article que je ne connaissais pas. Cela m’a beaucoup touché.

Encore bravo pour votre site qui me permet de finaliser un petit article sur les douanes de 1939 à 1945.

Cordialement

Rémy Scherer

_____________________

Bonjour Monsieur Scherer,

Nous tenons à vous remercier chaleureusement pour votre message qui nous conforte dans notre projet.

C’est avec satisfaction que nous avons pris connaissance de votre découverte de l’article sur les leudes de Collioure et du Boulou écrit par… votre grand-père maternel et de la finalisation de vos travaux sur les douanes de 1939 à 1945, également grâce à une de nos publications (bataillon des douanes à Dunkerque).

Comme vous le savez notre site est de création récente et nous mettons tout en oeuvre pour le faire évoluer. A cet égard, nous allons ouvrir très prochainement une nouvelle rubrique intitulée « Nos lecteurs ont la parole… ». Nous souhaiterions faire figurer votre message parmi les tous premiers internautes avec lesquels un dialogue s’est instauré. Aussi, serions nous reconnaissants de bien vouloir nous faire part de votre accord.

Par ailleurs, si vous le souhaitez, il vous est possible de nous adresser pour publication éventuelle sur notre site, toute contribution sur le thème de l’histoire de la douane dont vous êtes l’auteur; bien entendu, cette contribution devra avoir reçu l’aval de notre comité de rédaction pour être publiée.

Cordialement

L’équipe de rédaction
_____________________

Bonjour,

Votre message m’a beaucoup fait plaisir.

Je vous félicite, ainsi que votre équipe, pour votre site. En effet, j’estime important de faire vivre le corps des Douanes, riche en histoire et encore heureusement présent dans l’imaginaire collectif de notre société.

Je vous autorise, sans aucune restriction, à faire apparaitre mon message dans votre prochaine rubrique intitulée « Nos lecteurs ont la parole… ».

(…)

Sinon, encore bravo pour votre site et encore merci d’y avoir retrouvé mon grand-père, qui a fini sa carrière commandant au Perthus (Pyrénées-Orientales).

Cordialement

Rémy Scherer


Avril 2019

♦ Bonjour,
Quel plaisir teinté d’émotion, de retrouver, sur le film exposant le système de cache de « la » voiture de fraude que des générations de douaniers de la Surveillance ont contemplée, le Capitaine Guy Sorignon, commandant l’école motocycliste et le pool ateliers-garages à Montbéliard puis à La Rochelle jusqu’au milieu des années 70. Figure emblématique de cette spécialité, « ses » motards le surnommaient « Le Grand »,tant par sa taille que par l’aura qu’il dégageait. Dans le cadre de ses fonctions, il fut gravement blessé lors d’une sortie sur route avec ses stagiaires. Il fut nommé par la suite receveur à Saint-Raphaël. Sa carrière d’officier motocycliste s’acheva à la suite de l’accident de service qui coûta la vie, lors d’une sortie sur route des stagiaires, à l’officier qui devait être son successeur à la tête de l’Ecole Motocycliste. C’est le Capitaine Gérard Blanchot qui lui succéda en 1974.
Cordialement à l’équipe de rédaction;
C. Dossarps
_____________________

Bonjour Monsieur Dossarps
Nous avons bien reçu votre message et tenons à vous remercier chaleureusement pour votre témoignage nous faisant part de votre émotion en prenant connaissance de nos publications sur l’école de Montbéliard.
Votre contribution nous conforte dans notre projet de créer très prochainement une rubrique dédiée aux réactions de nos « lecteurs » afin de promouvoir un échange avec ces derniers. A cet effet, verriez vous un inconvénient à ce que votre commentaire inaugure cette nouvelle rubrique?
Merci à l’avance
L’équipe de rédaction,
_____________________

♦ Bonjour messieurs et chers collègues;
C’est bien sûr avec grand plaisir que j’autorise la publication de mon modeste témoignage dans votre nouvelle rubrique. Vous aurez deviné que ce dernier émane de ma propre carrière au sein de la spécialité motocycliste de notre Administration. (…).

Cordialement
C. Dossarps



 

A suivre…

MENU